Tension, explosion, justification et lune de miel : un cycle a rompre

Tension, explosion, justification et lune de miel : un cycle a rompre

Une affaire de violence conjugale commence bien d’abord par une affaire d’amour», lance d’entree de jeu la coordonnatrice de l’Autre-Toit du KRTB, Louise Castonguay. Mes organismes qui viennent en aide aux victimes de violences conjugale et d’agressions sexuelles dans la region ont ete grandement sollicites au cours des derniers mois. Les nombreux feminicides au Quebec et le climat social ne sont pas etrangers a votre hausse des demandes d’aide.

Manon St-Jean du Centre d’aide et de lutte contre les agressions a caractere sexuel du KRTB, Melanie St-Andre du Centre-femmes du Grand-Portage et Louise Castonguay d’une maison d’hebergement l’Autre-Toit du KRTB seront unanimes : des victimes doivent etre mieux soutenues et accompagnees a travers le systeme judiciaire.

Chaque annee, les corps policiers du Quebec enregistrent environ 20 000 infractions commises en contexte de violence conjugale (ex. : voies du coup, harcelement, menace, agression sexuelle, homicide), dont des victimes seront des femmes dans pres de 80 % des cas par rapport aux informations du ministere d’la Securite publique.

Le nombre de feminicides est passe de 13 a 23 entre 2019 et 2020, une variation de 77 % d’apres nos chiffres de l’Observatoire canadien du feminicide Afin de la justice et la responsabilisation.

Tout debute avec l’instauration d’un climat de peur dans la relation, avec multiples revenus. «La victime va sentir qu’il y a quelque chose qui se passe. Continue reading “Tension, explosion, justification et lune de miel : un cycle a rompre”