Confines, les Francais se detournent moins des parfums que du maquillage

Confines, les Francais se detournent moins des parfums que du maquillage

Noel reste un grand rendez-vous pour le parfum. En France, les ventes de fragrances dans les chaines de parfumerie font preuve de resilience, d’apres une etude de l’institut The NPD Group. Sur les dix premiers mois de l’annee, la categorie a recule de 18 %, tandis que le marche au sein des parfumeries chutait de 22 %.

Noel reste un moment phare concernant le parfum. Au sein des parfumeries, decembre represente 21 % du chiffre d’affaires annuel. Heureusement Afin de elles, nos Francais n’ont gui?re perdu leurs envies de sentir bon malgre les confinements : a date, les jus font de la resistance.

Dans votre contexte de pandemie, si Les aliments de soin ont la cote dans la grande distribution et les pharmacies, nos parfums tirent leur epingle du jeu chez Sephora, Marionnaud, ou Nocibe. C’est cela ressort de la etude de The NPD Group. En France, la categorie apparai®t comme nos deux tiers du marche en beaute (de 3 milliards d’euros en 2019) dans ce circuit selectif, en face du lait et le maquillage.

Une particularite francaise

De janvier a octobre, « Notre categorie a baisse de 18 % via rapport a 2019. Ca constitue une performance bien superieure a celle du marche une beaute selective, en recul de 22 % », indique le cabinet. Sur la periode, les cremes ont plonge de 26 % et les rouges a levres ou autres de 34 %. Explication : des clientes ont reporte leurs achats en supermarches ou en pharmacie, ouverts pendant des confinements.

L’absence de touristes etrangers, en particulier chinois, a aussi joue dans la baisse des achats de soins. Alors que les parfums paraissent davantage lies a une consommation locale.

Lire aussi :

Au top 3 de ventes, le quotidien reste Belle, Coco Mademoiselle ou J’adore continuent donc de seduire nos consommatrices. Une particularite francaise en Europe. « C’est une surprise. Il y a votre aspect emotionnel, https://datingmentor.org/fr/kik-review/ ces dames veulent se faire joie, aussi confinees », releve Mathilde Lion, expert Beaute Europe chez NPD. Notre fete des meres, puis celle des peres en juin, ont permis de faire repartir les ventes de ces jus, dont le tarifs possible s’etablit a 64 euros. Depuis aout, les chaines de parfumerie ont multiplie des promotions i  propos des coffrets Afin de ecouler les stocks.

Un doublement des ventes web

Le digital a aussi ete un relais de croissance, avec un bond de 41 % entre janvier et octobre, indique NPD. Son poids a double passant a 13 % (7 % en 2019). Une nouveaute, alors que les clientes veulent sentir avant d’acquerir. C’etait jusque-la, le segment le plus retard concernant internet. « Depuis Notre reouverture, l’e-commerce a bien accelere, note Mathilde Lion. Mes consommatrices ont pris le pli, i§a nos rassure plutot que d’aller au sein des points de vente ». Depuis eu des renouvellements d’achats de son parfum fetiche. Mais gui?re juste. Car des chaines se paraissent adaptees. « Elles proposent d’envoyer des echantillons seuls, ou avec le nouveau parfum commande. S’il ne plait jamais, elles peuvent le renvoyer », poursuit ma specialiste.

Cette annee, les nouveautes ont ete limitees, avec 1 tiers de lancements repousses en 2021 ou meme 2022. Seul L’Oreal a maintenu ses projets, avec trois nouveaux jus chez Mugler, Armani et Valentino, « ce qui a permis a L’Oreal de limiter le recul une categorie a 8 % via le troisieme trimestre », d’apri?s Jean-Paul Agon, le PDG, aussi que le marche reculait de 30 %.

Reste que, aussi si les fragrances ont plutot resiste, il n’y aura nullement d’effet rattrapage. En parfumeries, l’activite a chute de 80 % au premier confinement, ainsi, 65 % la premiere semaine du second, selon NPD. L’e-commerce, ainsi, le clic & collect ne suffiront pas a compenser. De surcroit, « le Black Friday n’a jamais ete bon une telle annee comme au sein d’ l’integralite des pays, car nos promotions se sont etalees sur quelques semaines avant », releve Mathilde Lion.